Vase communicant avec @i_trema_a #vasescommunicants / Pour Maryse Hache


Les vases communicants de novembre sont dédiés à Maryse Hache, qui va tant nous manquer…

Je me permets, ici, de déposer ses mots, mots extraits d’un travail d’écriture sur les photographies de Tina Kazakhishvili, mots posés sur le visage doux d’une femme fleur…

 » narcissus pseudonarcissus

enjonquille-moi l’univers
mange-moi à fleurs visage
une panthère sur l’épaule

enjôle-moi en couronne et
corolle parfum jaune noir
mort attendra lointain là

aux rives décomposées des
effaçures près de jardins
immobiles avec asphodèles « 

Maryse Hache


Alors, avant tout lire Maryse, lire et relire « Abyssal Cabaret » sur Publie.net, lire ses belles contributions à la revue D’ici là, lire ses délicieux textes sur « Les 807″…

————————————————————————————-


Grande joie aujourd’hui de recevoir pour son premier vase communicant la pétillante, la délicieuse i_trema_a. Je vous conseille vivement de visiter ses Intermittences, on s’y promène avec plaisir, entre textes et photos…

Vous pouvez retrouver ma proposition pour ces vases co de novembre par chez elle, chacune ayant écrit sur la photo de l’autre.

Merci également à Brigitte Célérier, qui regroupe vaillamment et avec tant de patience ) l’ensemble des échanges du mois sur son site dédié.

————————————————————————————


IMPACT

Il est temps.

Tu sens cette commotion? Cet ébranlement physique? Ce trouble qui nous réunit?

Tu vois cette collision, l’impact de notre rencontre, l’instant fragile de nos convergences?
Ce heurt qui nous a vu trembler, ce bruit qui claque et fouette nos sens.
Nous partons en étoile maintenant, nous nous propageons hors de ces murs.
Après le choc nous avons laissé parler la poudre.

Il est temps.

Reprenons notre souffle, laissons revenir la lumière. Petit à petit dans les interstices.

Tu vois? Il n’y a rien après le choc.
Nous restons là, hébétés, ahuris, transis.
Il fait froid maintenant.
Partons.

Derrière après il y aura le jour.
Tu me dis: « Nous construisons du vent. Et c’est ce qui fait gonfler nos voiles. »
Oui.
Il est temps de lever l’ancre.
Laissons les cicatrices.

Texte : i_trema_a

Photos : Louise Imagine

————————————————————————————-

« Le premier vendredi du mois, chacun écrit sur le blog d’un autre, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Circulation horizontale pour produire des liens autrement… Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre. » Vases Communicants

————————————————————————————-

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s